Interdiction Cheminée

Actualités, législation, alternatives chauffage

Se chauffer au bois : consommation, que choisir ?

Vous souhaitez vous chauffer au bois ? Vous êtes prêts à changer pour une solution performante comme un insert, un poêle à bois ou à granulés ?
Le bois est une solution qui mérite d'être étudiée car peu coûteuse et écologique si le matériel est performant. De plus, c'est un choix de plaisir et de confort pour beaucoup de propriétaires.

Voir un exemple de maison à vendre à Plan de Cuques qui utilise un chauffage au bois de type insert (foyer fermé).

Avant de vous lancer, pensez à 5 étapes :

  1. Choisir le bon équipement
  2. Connaitre les différents combustibles
  3. Estimez votre consommation
  4. Pensez à des solutions de financement

Choisir le bon équipement pour se chauffer au bois

Les principaux appareils sont :

  • poêle à bois
  • poêle à granulés
  • chaudière à bois
  • chaudière à granulés
  • insert
  • cheminée à foyer ouvert ou fermé

Selon votre espace de stockage de la matière première, la facilité de livraison de cette matière et la taille de votre logement, vous vous orienterez vers des solutions différentes. Pensez également que si votre bien est mal isolée, chauffez avec du bois ne sera pas efficace en termes d'économie. Mieux vaut commencer par une bonne isolation en partant de la toiture, des murs et enfin du sol.

A noter que les appareils les plus performants pour chauffer toute une habitation sont les poêles à bois qui ont supplanté les cheminées pourtant encore appréciées des français.
Sur ce dernier point, nous vous invitons à vous tourner vers les cheminées à foyer fermé qui consomme jusqu'à 4 fois moins de bois qu'un fois ouvert et chauffe 10 fois plus.

Equipement Coût approximatif
Insert, cheminée foyer fermé 500 à 5 000 €
Cheminée foyer ouvert 500 à 3 500€
Insert, foyer fermé 500 à 5 000 €
Poêle à bûches 1 000 à 5 000€
Poêle à granulés 3 000 à 5 000€
Poêle de masse à granulés 5 000 à 15 000€
Chaudière à bûches (tirage turbo) 8 000 à 15 000€
Chaudière à bûches (tirage naturel) 1 500 à 5 000€
Chaudière automatique à granulés 7 000 à 15 000€
Chaudière automatique plaquettes 15 000 à 20 000€

Connaitre les différents combustibles

Il existe 3 grandes familles :

  • bûches
  • plaquettes forestières
  • granulés (ou pellets)
Bûches bois

Les bûches sont disponibles en format 33cm (plus cher), 0,5m et 1m et en général dans des essences de bois dur (comme le chêne) ou tendre (comme le sapin). Un mélange des deux peut être une bonne solution car un bois tendre brûlera plus vide et plus facilement alors que le bois dur aura une combusition plus lente.

Plaquettes forestières bois

Les plaquettes forestières sont une alternative récente et efficace, il s'agit de déchets de bois découpés qui donnent des petits bouts de 2 à 5 cm centimètres de longueur. Leur stockage est sensible mais leur valeur énergétique élevé de 2 500 à 3 900 kWh/tonne.

Bûches bois

Enfin les granulés (ou pellets) sont une compression cylindrique de sciure de bois naturel et mesurent de 10 à 40 mm de longueur. Ils sont faciles à stocker et à transporter et présentent la plus élevé valeur énergétique. A privilégier donc si votre installation le permet !


Estimez votre consommation

Vous pouvez partir de l'indication 1 kW de puissance pour 10m² de surface à chauffer, ce qui vous permettra de vous orientez vers un choix de matériel. Vous pouvez également convertir à partir d'une autre énergie sachant qu'1m3 de gaz équivaut à 2 Kg de granulés de bois.
Exemple, votre maison fait 75m² donc elle consomme 75 kWh soit 750m3 de gaz (un mètre cube de gaz vaut à peu près 10 kilowattheures) soit 1500 Kg de granulés de bois.

Enfin, le prix approximatif d'un stère (environ 500 kg) de bois de chauffage oscille entre 50 € et 70 € et celui des granulés autour de 6 € les 15 kilos.
Attention, un bois humide brûlera moins bien et fera grimper la facture.

Pensez également à bien entretenir votre appareil, cela garantira sa longévité et son efficacité.

Pensez à des solutions de financement

Le crédit d'impôt pour la transition énergétique, version revue du Crédit d'Impôt Développement Durable (CIDD) représente 15 % du coût TTC de l'installation d'un nouvel appareil à bois indépendant (poêles, inserts, foyers fermés ou même cuisinière).

A noter que l'installation devra être effectuée par un professionnel et respecter les normes suivantes :

  • Concentration de monoxyde de carbone (CO) =< 0,3 %.
  • Rendement énergétique >= 70 %
  • Indice de performance >= 2.

Pour être au courant des informations sur l’interdiction des feux de cheminées à Paris et en Île de France et sur les nouveautés concernant le chauffage à bois.